Revue Médicale des Grands Lacs Vol9, N°2, Juin 2018

Revue Médicale des Grands Lacs Vol9, N°2, Juin 2018

2018-06-13 11:23:45

ARTICLES AORIGINAUX 1. PRATIQUE DE L’EPISIOTOMIE : ETAT DE LIEUX DES MATERNITES DES HOPITAUX DE REFRENCE DANS LA VILLE DE MBUJIMAYI AU KASAI-ORIENTAL EN RD.CONGO---------------------------------3 2. CARACTERISTIQUES EPIDEMIOLOGIQUES ET HISTOPATHOLOGIQUES DES TUMEURS RENALES PRIMAIRES A KINSHASA : A PROPOS DE 42 CAS ----------------------------------------- 12 3. PREVALENCE ET QUELQUES FACTEURS INHERENTS DU TABAGISME ACTIF CHEZ LES MINEURS DE LA PROVINCE DE LOMAMI EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (CAS DU QUARTIER SHIDIKA DANS LA VILLE DE KABINDA)-------------------- 17 4. DETERMINANTS DU FAIBLE TAUX D’UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES ARTIFICIELLES PAR LES FEMMES AU KASAÏ – ORIENTAL -------------------------------------------- 27 5. PROFIL THERAPEUTIQUE DES ACCIDENTES DU TRAFIC ROUTIER (ATR) EN VILLE DE BUTEMBO, EST DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO----------------------------- 34

EDITORIAL

L’Anesthésie-Réanimation (AR) est une des spécialités en Médecine la moins bien pratiquée dans les pays en développement [1]. et plus particulièrement en République Démocratique du Congo (RDC) [2]. Pourtant nombreux sont les besoins et les pathologies qui peuvent en bénéficier en RDC. Bref, ces besoins se présentent de la façon suivante : 1. Abondance des différentes pathologies et ampleur du problème mais peu d’expertise 2. Peu de ressources humainesavec les compétences pour pratiquer en toute sécurité 3. Besoin de formation orientée vers l’ARcompte tenu de l’état de lieux de la situation de l’anesthésie à l’Est du Congo, 2nd Chance a déjà commencé depuis 2013 à faire de l’enseignement de l’anesthésie pendant at les missions goitre. C’est ainsi que nous avons développé – avec deux ONG partenaires, Lifebox et 2nd Chance, un projet visant à former un groupe d’infirmiers-anesthésistes dans le but de renforcer la sécurité en anesthésie dans la région. Le projet propose que les 15 personnes composant ce groupe deviennent ensuite formateurs à leur tour afin que les autres praticiens de la région puissent bénéficier de leurs acquis. Le but est de renforcer les capacités en Anesthésie, de rendre celle-ci plus sure et de ce fait de diminuer la mortalité Il est bon de signaler que le Prof Tresallet (de 2nd Chance) sensibilisé au problème de l’anesthésie essaye de faire bénéficier un médecin à vocation anesthésie congolais d’une formation à Paris à partir de Novembre 2018. Présentation des partenai

Publicateur

'RMGL'

La Revue Medicale des Grands Lacs est une...