LA HERNIE OMBILICALE ETRANGLEE EST-ELLE RARISSIME CHEZ L’ENFANT NOIR AFRICAIN ? NOTRE EXPERIENCE AUX CLINIQUES UNIVERSITAIRES DE BUKAVU

LA HERNIE OMBILICALE ETRANGLEE EST-ELLE RARISSIME CHEZ L’ENFANT NOIR AFRICAIN ? NOTRE EXPERIENCE AUX CLINIQUES UNIVERSITAIRES DE BUKAVU

2019-09-08 16:13:30

RMGL Vol. 10, N°02, Juin 2019 par Kibonge Mukakala Augustin. (1), Manga Opondjo Fernand. (2) Bisimwa Mitima Nathan. (3), Safari Karume Paterne. (4), et Tshimbila Kabangu Jmv. (5) E-mail : augustinkibonge@gmail.com

RESUME

 

But de l’étude : Les auteurs cherchent à déterminer l’incidence des hernies ombilicales étranglées(HOE) chez l’enfant dans notre milieu, en prenant en compte les données la littérature.

Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective multicentrique qui s’est déroulée dans deux hôpitaux de Bukavu : les cliniques universitaires de Bukavu et l’hôpital Skyborne, sur une période de cinq ans allant de janvier 2010 à décembre 2014 et qui a concerné 98 enfants âgés de 1 mois a 15 ans, admis pour une pathologie herniaire, dont 42cas de hernie ombilicale, parmi lesquels 17 ont présenté un étranglement herniaire. Les données ont été récoltées dans les dossiers et registres des malades, saisies et analysées par les logiciels Excel et Statistica version 6.0.

Résultats : La fréquence des hernies ombilicales étranglées étaient de 40,47% des cas, l’âge moyen était de 5,61 ans (extrêmes : 1mois-15ans), le sex-ratio était de 2,4 en faveur du sexe masculin. Les douleurs abdominales et les tuméfactions ombilicales douloureuses ont été les principales plaintes, et la plupart des patients avaient consulté dans les 6 heures qui ont suivi le début des signes (52,94%). La majorité des Hernies ombilicales étranglées étaient de petit volume (82,35%). La réfection pariétale a été faite chez tous les patients et l’évolution a été bonne dans 82,35% des cas. On a déploré cependant 17,64% de cas des complications parmi lesquels un décès.

Conclusion : La hernie ombilicale étranglée n’est pas rarissime chez l’enfant noire Africain.

 

 

ABSTRACT

 

Propose: The authors seek to determine the incidence of strangulated umbilical hernias (HOE) in children in our environment, taking account literature data.

Material and Method: This is a multicenter retrospective study that was conducted in two Bukavu hospital: the Bukavu University Clinic and the Skyborne Hospital, over a five-years period from January 2010 to December 2014 and which concerned 98 children age from 1 month to 15 years, admitted for a hernia pathology, including 42 cases of umbilical hernia, among which 17 presented a hernia strangulation. Data were collected form patient records and analyzed by Excel and Statistica version 6.0 software.

Results: The frequency of strangulated umbilical hernias was 40.47% of cases, the mean was 5.61 years (range: 1 month-15 years), the sex ratio was 2.4 in favor of the male. Abdominal pain and painful umbilical swelling were the main complaints, and most patients consulted within 6 hours of the onset of signs (52.94%). The majority of strangulated umbilical hernias were small (82.35%). The parietal repair was done in all the patients and the evolution was good in 82,35% of the cases. However, 17,64% of cases were complained of, including one death.

Keywords: Umbilical hernia is not very rare in black African children.

Publicateur

'RMGL'

La Revue Medicale des Grands Lacs est une...