PRONOSTIC NÉONATAL DU TRAVAIL D’ACCOUCHEMENT AU DECOURS DE LA STIMULATION A L’OXYTOCINE A GOMA

PRONOSTIC NÉONATAL DU TRAVAIL D’ACCOUCHEMENT AU DECOURS DE LA STIMULATION A L’OXYTOCINE A GOMA

2019-09-08 16:32:19

RMGL Vol. 10, N°02, Juin 2019 Par Imani Prince M¹, Endanda Zawadi E2, Ntamulenga Innocent G1, Nyakio Olivier N 1, Mukwege Denis M 1, Juakali Sihali K 3

RESUME

La stimulation  du travail à l’oxytocine est devenue une pratique courante dans nos maternités ne laissant presque plus place à la physiologie normale du travail d’accouchement et pourtant, l’oxytocine reste une molécule à haut risque. L’objectif de ce travail était de déterminer l’issue néonatale au décours de la stimulation du travail d’accouchement à l’oxytocine dans notre milieu. Une étude cas-témoins menée auprès des accouchées dans trois hôpitaux de référence de Goma. L’échantillon était de convenance constitué de 824 accouchées ayant eu un déclanchement spontané du travail avec un bon pronostic d’accouchement par voie basse à leur admission. Nous avons maintenu 412 stimulées et 412 non stimulées  donc 1 cas pour 1 témoin. Les logiciels EPIINFO version 7.2.2.et SPSS version 20 nous ont aidé à analyser les données. Les résultats prouvent un taux de stimulation élevé dans la ville de Goma soit 54%. Le protocole de stimulation n’était pas respecté dans la majorité des cas. Le Score de Bishop n’était pas évalué chez 56,8% avec 91,3% stimulées par une forte dose de 10 UI d’oxytocine diluée dans 500 ml. Nous avons noté des courts intervalles d’augmentation d’oxytocine ≤  29 minutes chez 18,5% des cas et 90,6% des stimulées n’avaient pas bénéficié d’une surveillance tococardiographique. Le pronostic néonatal était marqué par un faible score d’Apgar < 7 à la 5ième minute (OR : 2,70), le transfert en néonatologie (OR=1,46), l’asphyxie néonatale était chez 75,3% des cas versus 47,4% chez les témoins (OR=3,37) et le décès néonatal précoce chez 6,8% contre 3,2% (OR=2,23) (p<0,5). La stimulation non réglée du travail d’accouchement à l’oxytocine augmente la morbi-mortalité néonatale.

 

Mots-clés : Oxytocine, accouchement, pronostic néonatal, ville de Goma.

ABSTRACTS

 

Nowadays, stimulation of labor with oxytocin has become standard practice, it is taking place of the labor normal, yet it remains a high-risk molecule.

The objective of this work is to determine the neonatal outcome during the stimulation by oxytocin during delivery in our environment.

A case-control study conducted among women in three Goma referral hospitals. The sample was of convenience consisting of 824 parturients in spontaneous labor with a good prognosis of vaginal delivery at admission. We maintained 412 stimulated and 412 unstimulated so 1 case for 1 control. 

The software EPIINFO version 7.2.2.and SPSS version 20 was used in data analysis.

The results show a high stimulation rate in the city of Goma is 54%. The stimulation protocol was not respected: Bishop Score was not evaluated in 56.8% of the stimuli with 91.3% of cases stimulated by a high dose of 10 IU of oxytocin diluted in 500 ml of solute. There were short intervals of increase ≤ 29 minutes in 18.5% of cases and unreported in 32.7% of cases and 90.6% of the stimuli did not receive tococardiographic monitoring. The neonatal prognosis was scored with a low Apgar score <7 in the 5th minute (OR=2.70), neonatal transfer (OR=1.46), neonatal asphyxia was in 75.3% versus 47.4% % in controls (OR: 3.37) with pre-existing neonatal death 6.8% versus 3.2% (OR=2.23). Unregulated stimulation of labor with oxytocin involves in increasing neonatal morbi-mortality.
Keywords: Oxytocin, childbirth, neonatal prognosis, Goma town.

Publicateur

'RMGL'

La Revue Medicale des Grands Lacs est une...