ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES  DANS LE SERVICE DE PLANIFICATION FAMILIALE DE L’HOPITAL GENERAL DE REFERENCE DE PANZI

ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES DANS LE SERVICE DE PLANIFICATION FAMILIALE DE L’HOPITAL GENERAL DE REFERENCE DE PANZI

2019-09-08 16:45:58

RMGL Vol. 10, N°02, Juin 2019 Par Mwambali N.S1, Masumbuko N.P1, Mapatano S.E1, Raha M.K1, Mukanire B,Nyakio O2, Mukwege D3.

RESUME

 

Objectif : étudier les  aspects épidémiologiques liés à la contraception moderne dans le service de planification familiale de l’hôpital général de référence de Panzi.

Matériel et méthodes : Il  s’agit d’une étude descriptive et rétrospective réalisée à l’hôpital ayant recensé dans les registres du programme de planification familiale les données socio épidémiologiques et gynéco-obstétricales des clientes qui ont consulté pour désir de contraception sur une période de 12 mois allant du 01Janvier 2017 au 31 Décembre 2017.

Résultats : Un total de 428 clientes étaient enregistrées pour motif de contraception moderne. Elles avaient une moyenne d’âge  de 33ans avec des extrêmes de 17 ans et 48 ans. Elles provenaient  majoritairement de la zone de santé d’Ibanda pour 290 clientes soit 67,76 % des cas. Quarante-neuf pourcent avaient un niveau d’étude secondaire. Les mariées représentaient 94,63% (405 cas). Environ quatre-vingt-cinq pourcent de clientes avaient consulté pour espacement de naissance. L’implant était la méthode contraceptive la plus choisie et utilisée dans 63,55 % de cas.

Conclusion : La contraception moderne est pratiquée dans les structures sanitaires dans la zone de santé d’Ibanda pour raison d’espacement de naissance. Les facteurs qui motivent le choix d’une méthode ou son refus reste à déterminer afin de rendre plus efficiente et efficace cette pratique.

 

Mots clés : contraception moderne, épidémiologie Panzi.

SUMMARY

 

Objective: To study the epidemiological aspects of modern contraception in the family planning department of the Panzi Reference General Hospital.

Material and methods: This is a descriptive, retrospective, hospital-based study of family planning program records of the socio-epidemiological and gynecological-obstetrical data of women who sought contraception over a period of time. 12 months from 01January 2017 to 31st December 2017.

Results: A total of 428 women were registered for modern contraception. These women had an average age of 33 years with extremes of 17 years and 48 years. They came mainly from the Ibanda health zone for 290 women, or 67.76% of the cases. They were married in 94.63% (405 cases). About eighty-five percent had consulted for birth spacing. The implant was the most commonly used method of contraception with 63.55 cases. The average pregnancy was 2.90 and the parity was 2.72.

Conclusion: Modern contraception is practiced in kivu health facilities for reasons of birth spacing. The factors that motivate the choice of a method or its refusal remain to be determined in order to make this practice more efficient and effective.


Keywords: modern contraception epidemiology Panzi

Publicateur

'RMGL'

La Revue Medicale des Grands Lacs est une...