INFECTION DU SITE OPERATOIRE DANS LA CHIRURGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE A L’HOPITAL BANZOLA DE MBUJIMAYI

INFECTION DU SITE OPERATOIRE DANS LA CHIRURGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE A L’HOPITAL BANZOLA DE MBUJIMAYI

2019-10-06 10:14:15

Revue Médicale des Grands Lacs, Vol. 10, N°03, Septembre 2019 Ngandu TJ, Muamba T , Kabumba, Mbayabu M, et al. Soumission : 16/05/2019 Approbation : 27/05/2019 Publication : 1er/09/2019

RESUME

Objectif : Evaluer le risque d’infection du site opératoire (ISO) dans la chirurgie du bas appareil urinaire.

Matériel et méthodes : L’étude était transversale rétrospective, sur 109 opérés du bas appareil urinaire, de janvier 2014 à décembre 2015.

Résultats : La prévalence des ISO était de 33 cas soit 30,3%. La moyenne d’âge des opérés était de 58,2 ans. Les patients admis en urgence présentaient une proportion d’ISO significativement supérieure à celle des admissions via la consultation externe avec respectivement 45,8% et 18,1%. Les patients avec antécédents de diabète, HTA ou d’infection urinaire étaient significative-ment plus exposés à l’ISO. L’adénomec-tomie et l’urétroplastie étaient les opérations les plus fréquentes (66,1 et 11,9%).

Les interventions de classe III d’Altemeier et le séjour préopératoire prolongé étaient les facteurs de risque confirmés par régression logistique. La majorité des ISO étaient diagnostiquées au-delà du 7ème jour postopératoire (66,67%). Les ISO superficielles étaient les plus fréquentes. E. Coli était le germe le plus fréquent (42,86%). L’ISO prolongeait le séjour postopératoire moyen de 24,7 jours. L’évolution était bonne le plus souvent (78,8%).

Conclusion : L’ISO est fréquente dans les opérations du bas appareil urinaire (30%). Un séjour préopératoire prolongé et un type de chirurgie de classe III d’Altemeier sont des facteurs de risque majeurs. E. Coli est le germe le plus fréquent et l’infection se manifeste au-delà du 7ème jour postopératoire avec une bonne évolution le plus souvent.

Mots-clés : Chirurgie du bas appareil urinaire, infection du site opératoire, facteurs de risque.

 

SUMMARY

Objective : Our objective was to assess the risk of surgical site infection (SSI) in lower urinary tract surgery.

Material and methods

The study was cross-sectionnal, on 109 lower urinary tract operated, from January 2014 to December 2015, of which 33 had presented a SSI.

Results : The prevalence of SSI was 30.3%. The average age of our patients was 58.2 years with no difference between patients with and without SSI. Patients admitted on an emergency basis had a greater proportion of SSI than those admitted via outpatient care with 45.8% and 18.1%, respectively. The difference between the 2 groups was significant. Patients with a history of diabetes, hypertension, or urinary tract infection were significantly more exposed to the onset of SSI. Adenomectomy and urethroplasty for urethral stenosis were the most frequent operations with 66.1 and 11.9%, respectively.

Altemeier's Class III surgical procedures and prolonged preoperative stay (more than 7 days) were the risk factors confirmed at the end of the logistic regression analysis in multivariate mode. The majority of the SSI were observed beyond the 7th postoperative day (66.67%).

Conclusion : SSI is common in lower urinary tract operations (30%). An extended preoperative stay (more than 7 days) and Altemeier Class III surgery are major risk factors. E. Coli is the most common germ and infection is diagnosed after the 7th postoperative day, with a good evolution often.

Keywords : Lower urinary tract surgery, surgical site infection, risk factors.

Publicateur

'RMGL'

La Revue Medicale des Grands Lacs est une...