ECO-EPIDEMIOLOGIE DU PALUDISME DANS LA PROVINCE DU SANKURU (RDC), DE 2011 A 2015

ECO-EPIDEMIOLOGIE DU PALUDISME DANS LA PROVINCE DU SANKURU (RDC), DE 2011 A 2015

2019-10-06 10:22:18

Revue Médicale des Grands Lacs, Vol. 10, N°03, Septembre 2019 Daniel OKOMBO SOMBO. CT/M.Sc ISTM TSHUMBE

RESUME

Le paludisme reste un problème de sante publique en RDC et particulièrement dans la province de Sankuru.

L’objectif de cette étude était d’identifier les facteurs environnementaux suscepti-bles d’expliquer les hétérogénéités observées dans les distributions des cas  de paludisme de 2011 à 2015 dans la province du Sankuru.

La méthodologie utilisée a consisté à une étude analytique écologique exhaustive, utilisant toutes les données (cas)  de paludisme pendant 5 ans (2011-2015) où nous avons analysé s’il existait une relation entre l’incidence du paludisme (variable dépendante) et la température, altitude, couverture végétale et pluviomé-trie(variables indépendantes)..

L’analyse multi variée par la régression linéaire à l’aide du pro logiciel R®

Les résultats de cette étude ont montré ce qui suite :

Les  ZS de  Omendjadi  et Tshumbe  ont  été les unités  spatiales les plus touchées de la période d’étude avec une incidence moyenne annuelle supérieur à 17938 à  pour 100 000 habitants ;

Deux variables (Température, couverture végétale  sont corrélées positivement à l’augmentation de l’incidence du paludisme dans la province du Sankuru (T°1 : X2= 0.46545, IC [1..32-5.2], Odds=1.59 ; T°2  X2= 0.57016,  IC [1.44-2.16], Odds= 1.76 et Couverture végétale ; X2= 0.13740, IC [1.02-1.28],  Odds= 1.14).      .

La connaissance des interactions entre, d'une part, les facteurs environneme-ntaux  et, d'autre part, le vecteur, l'hôte et le parasite, permet de mieux comprendre les évolutions spatio-temporelles  de paludisme.

 

ABSTRACT

Malaria remains a public health problem in the DRC and particularly in Sankuru province. This study aim to identify the environmental factors that could explain the heterogeneities observed in the distributions of malaria cases in Sankuru province from 2011 to 2015

Methodology

A comprehensive ecological analytical study was used, using malaria data base from 2011-2015, Multi-Variable Analysis Using Linear Regression Using Pro   R® Software.

Results

The Health areas of Omendjadi and Tshumbe were the most affected in the study period with an average annual incidence above 17938 per 100,000 inhabitants; Two variables (temperature, vegetative cover are positively correlated with the increase in malaria incidence in Sankuru Province (T ° 1: X2 = 0.46545, CI [1.32-2.2], Odds = 1.59; 2 X2 = 0.57016, CI [1.44-2.16], Odds = 1.76 and Plant cover, X2 = 0.13740, CI [1.02-1.28], Odds = 1.14).

Knowledge of the interactions between environmental factors, on the one hand, and the vector, the host and the parasite, on the other, provides a better understanding of the spatio-temporal evolution of malaria

Publicateur

'RMGL'

La Revue Medicale des Grands Lacs est une...